Safari avec Robert

06.07.2011

738171449.gif 

Magical Pays de Herve ♥

Un petit mot vite fait depuis le Pays de Herve où mon ami Robert m'a invité pour participer à un grand safari. Je ne vous avais rien dit car je suis un petit cachottier et peut-être aussi pour éviter un éventuel nouveau scandale comme lorsque j'avais offert un saucisson sec à Baraginie.

A word quickly from the Pays de Herve where my friend Robert invited me to participate in a great safari. I told you not say anything because I'm a little secretive and perhapsalso to avoid a possible new scandal as when I was offered a sausage for Baraginie.DSC_7122_DxO_raw.jpg 

Pomme.jpg

Oui, puis aussi histoire que je vous ne creviez pas de jalousie la bouche ouverte.

Je remercie d'ailleurs Robert au passage car il m'a prêté une batterie Nikon EN-EL3e 1300mAh Li-Ion 7,4V. Et grâce à cela, j'ai une eu une grosse toute la journée, à faire pâlir tous les amateurs du coin.   

I want to thank Robert for the passage he lent me a battery Nikon EN-EL3e 1300mAh Li-Ion 7.4 V. And with that, I had a big one all day, to rival lovers in the area. 

Pour l'occasion, nous avons donc sorti la grosse artillerie.

For the occasion, so we came out the big guns.

Télé.jpg

Coucou, tu veux voir ma grosse artillerie ?

Hello, you want to see my big guns ?

Robert, lui, avait mis son short Quechua noir. Celui qui met en valeur le galbe de ses genoux. Et qui lui faire prendre conscience, en toute humilité, de la réalité économique de son temps.

Robert himself had put his shorts Quechua black. One that highlights the curve of her knees. And make him aware, in all humility, the economic reality of his time.

Quechua.jpg

Nous étions parés pour une magnifique journée, au coeur de cette végétation luxuriante.

 We were dressed for a wonderful day in the heart of the lush vegetation.

Ray1.jpg

Ray2.jpg

Ray3.jpg

Après avoir sympathisé avec les autochtones (il nous a été offert une bonne tasse de café, qui, hélas, n'était pas du café liégeois, mais un arabica cultivé sur les hauts plateaux bordant le Mont Kenya), nous avons décidé de traverser de vastes étendues fleuries, en quête de la faune locale.

Having befriended the natives (we were offered a cup of coffee, which unfortunately was not at Liège coffee, but an arabica grown in the highlands bordering the Mount Kenya), we decided to cross vast flower in search of local wildlife.

Café.jpg

Fleur1.jpg

Lunettes.jpg

Fleur2.jpg

 On rigolait trop bien dans la voiture. Puis notre guide était sympa et souriant. 

We laughed too well in the car. Then our guide was friendly and smiling.Car.jpg

Rétro.jpg

Même qu'à un moment, nous nous sommes arrêtés pour manger une banane.

Tout n'était décidement que luxe et volupté.

Even at one point, we stopped to eat a banana.

All that was definitely luxury and pleasure.

Banane.jpg

Au détour d'une chemin, nous avons commencé à deviner la présence de grands ruminants, dont nous suivions assidument la trace depuis des heures.

At the bend of a road, we began to guess the presence of large ruminants, which we followed assiduously track for hours.

Piquet.jpg

Bouse.jpg

Vaches.jpg

Sous nos yeux ébahis, un troupeau entier de vaches. Passer de l'emballage de steak haché Charal à ces animaux bien vivants fut un véritable choc culturel et restera une expérience inoubliable.

Un spectacle fascinant. 

Before our very eyes, a whole herd of cows. Skip pack hamburger Charal these animals alive was a real culture shock and an unforgettable experience.

A fascinating spectacle.

Pommes.jpg

Vaches2.jpg

Vachez1.jpg

Vachez2.jpg

Vachez3.jpg

Vachez4.jpg

Vachez5.jpg

La journée s'est terminée autour d'un véritable festin. Nous n'oublierons jamais ces instants.

The day ended around a feast. We will never forget those moments.

Saucisse.jpg

Apérol.jpg

Jamais.

Never.

DSC_3448_DxO.jpg

Merci à Robert, à Apérol pour ce chic breuvage, à Nikon, à Décathlon, aux habitants du Pays de Herve pour ce magnifique accueil. Je ne peux que vous encourager à visiter ce magnifique pays.

Merci la vie.

Thank you to Robert, thank you for this classy drink Aperol, thank you to Nikon, thank you to Decathlon, and especially thank you to the people of the Pays de Herve in this beautiful home. I can only encourage you to visit this beautiful country.

Thank you life.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un billet avec plein de @SchweppesFrance dedans

21.05.2011

Ce matin, j'ai loupé le chant du coq.

Trop tard pour un petit déjeuner, direction le supermarché.

schw14.jpg

Le beurre, l'argent du beurre, mais point de sourire de la cremière.

schw02.jpg

schw03.jpg

Tu seras ravie d'apprendre que je me torche le cul avec du Moltonel triple épaisseur.

5,25 euros le paquet de 9 rouleaux.

Peu de temps après, déjeuner rapide. Ciabatta mon amour.

schw04.jpg

Salade de thon. Aucun rapport avec le billet du jour.

Digestion. ARTE : "LE BLOGUEUR - Presse de caniveau?".

schw05.jpg

Soleil ==> direction le jardin. 

schw07.jpg

Pulvériser, c'est ma grande passion.

schw08.jpg

Hihi. Trop mignon. Avec le soleil, ça fait un arc-en-ciel.

Petite pause fruitée.

schw10.jpg

schw09.jpg

Hihi. J'avais des pépins coincés dans les dents.

Encore bien, j'avais acheté du fil dentaire ciré.

Ensuite, j'ai regardé pousser les tomates. Mais c'était chiant.

schw06.jpg

Fun.

Fresh.

Delicious.

Je me sentais tout ragaillardi par cette petite pause bien méritée.

schw12.jpg

Ce faisant, je décide donc d'aller faire un petit streetstyle avec un vieux pote.

schw13.jpg

Mais il voulait pas faire de duckfaces. Alors, je suis allé voir les voisines.

schw15.jpg

schw16.jpg

Purée, même elles, elles n'ont pas mordu à l'hameçon.

schw17.jpg

" Hey, what did you expect ? "

" Han, mais ta gueule toi ! "

Tu as parfaitement raison, ma vie est tout à fait formidable.

Rendez-vous sur Hellocoton !

J -1

01.07.2010

J -1



J -2

30.06.2010

J -2



J -3

30.06.2010

J -3



J -4

28.06.2010

J -4



J -5

27.06.2010

J -5



The easy-to load cartridge delivers ten superb wide format instant photos

18.06.2010

pola1

arrow

pola2

arrow

pola3

arrow

pola4



Article de merde

16.06.2010

manzoni2
Cours actuel : environ 30000 €.

En 2000, soit 39 ans après son illustre prédécesseur Manzoni, Wim Delvoye présentait au Museum van Hedendaagse Kunst d'Anvers, son installation artistique Cloaca.

NDLR : merci de prononcer "en verse" et non "en vert". Mais si vous savez, Anvers : Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Dirk Van Saene ou encore Walter Van Beirendonck pour ne citer qu'eux ...

wdcloaca

http://www.wimdelvoye.be/

L'œuvre, une machine très "clinique" de taille imposante, représente un tube digestif humain, parfaitement fonctionnel. A grands coups d'enzymes, sucs et autres bactéries, des aliments, malaxés et ballotés de récipients en récipients, subissent tous les processus d'assimilation qu'ils subiraient dans tout organisme normalement constitué. 27 heures plus tard, au bout de la chaîne, la fidélité est au rendez-vous : de la merde de belle consistance.

Wim Delvoye, artiste belge de 45 ans, néerlandophone, dit de sa réalisation qu'elle  a été conçue pour être inutile, nuisible au besoin, coûter très cher et rapporter beaucoup : « J'ai d'abord eu l'idée de faire une machine nulle, seule, avant de concevoir une machine à faire du caca » et « j'ai cherché un truc compliqué, difficile à faire, et cher, et qui ne mène à rien » avant de conclure « En revanche, la cocaïne, ça vaut beaucoup. Et moi, je veux que l'art soit comme la cocaïne. S'il vaut beaucoup dans les musées, il doit aussi valoir beaucoup dans la rue ».

merde
http://www.wimdelvoye.be/
 

Un savant marketing et une bonne dose de résine plus tard, on obtient un produit qui se suffit à lui-même.
   
Et qui se vend, à bon prix (ceci est un euphémisme).
   
Alors bien sur, il y a la logique spéculation du marché de l'art liée à la notoriété de l'artiste. Mais la valeur ajoutée à ces crottes, cette fameuse notoriété, me semble récompenser un véritable processus, un concept fort et un travail engagé.
   

    pigs

http://www.wimdelvoye.be/

Je concède avoir un faible pour cette parfaite contradiction, bourrée de saine provocation, qui existe entre la parfaite inutilité de l'œuvre et la matérialisation, à la démarche pleine de rigueur scientifique, du concept de ce Cloaca.

Où est-ce que je veux en venir ?
   
J'avoue avoir été surpris par la fameuse affaire Blogueuses vs. Glamour. Ce qui n'était à la base qu'un coup de pied dans une fourmilière, maladroit ou non là n'est pas vraiment la question, s'est transformé en une overdose de phéromones, en grands levés de boucliers et en ripostes parfois, à mon humble avis, légèrement disproportionnées. Pire, parfois à nouveau mais comble de l'ironie, en généralisations un brin douteuses. Dans d'autres circonstances, plus sanglantes, je ne pense pas qu'il eut été possible d'invoquer la légitime défense. Soit ...
   
Je me suis exprimé chez Frieda et depuis mon opinion n'a pas changé mais je désirais la compléter.

Si certaines blogueuses mode ont acquis une relative mais bien réelle notoriété, c'est que, pendant un moment au moins, leurs démarches ont séduit. Séduit d'abord un lectorat avant de parler d'annonceurs. Par leurs "nouveautés", leurs "tons", leurs "goûts" et pas avec cette inutile volonté de réinventer la blogosphère.

Wim Delvoye non plus n'a pas vraiment inventé le fil à couper le beurre.

canard

Canard Digérateur, par Jacques de Vaucanson en 1738.

Ces blogueuses-là, j'avoue les "admirer" (un peu excessif mais sincère). Pour leurs démarches, d'une certaine façon abouties, et qui n'ont pas nécessairement accouché de crottes.

En guise d'exemple, parmi d'autres, j'aurais quasi envie de lâcher un timide "Coline".

Ensuite, qu'elles profitent de ce succès pour monétiser leurs mots, pourquoi pas ... Après tout cela peut passer pour un retour sur investissement personnel. Des produits dérivés, réussis ou non.   

cloacalogo
http://www.wimdelvoye.be/

De toute façon, quand ces extras ne collent plus à la démarche initiale, cela crève les yeux. Vous l'aurez compris, c'est la véritable création, quasi artistique, que j'affectionne. Wim Delvoye a lui aussi décliné son Cloaca en une multitude de déclinaisons, toutes porteuses d'une message fort. Sans lasser.

Et forcément, je reste sur la funeste impression que lorsque l'on tente de griller les étapes, sans réelle ligne de conduite, mais juste à grands coups de bons plans et autres concours récurrents, on ne peut que faire de la merde. Non monnayable celle-là.

Et ça j'aime moins ...

coca
http://www.wimdelvoye.be/

Je préfère donc cette version à celle du grand Karl. Aussi intouchable soit-il.

Oh bien sur, comme tout avis, il est personnel et subjectif.

Et le parallélisme choisi est scabreux.
Mais il n'a pas d'autre prétention que d'être un article de merde.


On se retrouve vite pour du moins culturel, moins scatologique et plus frais.

En attendant, faute avouée à moitié pardonnée, j'avais oublié de vous relayer un petit feedback sur la ceinture harnais dont nous nous sommes délectés il n'y a pas si longtemps.

Ça se passe ici, et soyez sages avec la miss.






   
   
 

 



Swap it baby !

06.06.2010

wife_swap_347879

Crédit : toonpool.com



Pour ce 60ème billet, je fus honoré. Vraiment hein. Donc pas avec ce genre de truc :

bdm

Nan, ça, c'est pas demain la veille ...

Il faut avouer que je suis très souvent gâté côté commentaires et que c'est l'une des choses que je préfère avec ce blog. Mais avoir droit à une intervention extérieure, à un vrai billet de blogueuse bien ficelé, que je n'ai plus qu'à enfourner puis à vous servir bien chaud, c'était un peu un désir brûlant mais non assouvi.

C'était ...

C'était sans compter sur ma muse ...

zab_frigo

Note pour plus tard : toujours dresser une chapelle ardente dans un frigobox ...

Et oui, malgré la petite † qui affuble désormais son lien dans mon blogroll, Zabou est toujours bien vivante, et plus smarty que jamais. J'aurais même envie de dire sharpy.

Elle revient sur une actualité blogosphérique : le swap entre blogueuses.

swapomatic

J'avoue que le concept me fait penser aux petits cadeaux qu'on s'offre, après tirage au sort, entre collègues pour les fêtes de fin d'année. Parce que c'est bien connu, on a des affinités avec tous ses collègues, et on a tous envie de les choyer.

Trêve de bavardages, je lui laisse la parole :

« Chère Blogueuse Influente,

 

J’ai bien reçu le colis que tu m’as fait parvenir pour le swap et wouaaah, que de belles choses, dis donc, ton budget pour la vente presse Eple&Melk a dû être largement entamé !

 

Merci tout d’abord pour la canette de Fanta Citron, j’avais sollicité la marque pour participer à l’opé, mais bon apparemment, ils ont pas voulu de moi, je sais pas pourquoi.

 

Quant au maillot H&M Fashion Against Aids zébré du haut et léo du bas, il est splendide, mais pour le coup, il est pas du tout à ma taille, je fais pas du 34 mais un bon 40. Mais bon, on aura fait une bonne action comme ça, hihi, et puis je pourrai le revendre sur mon vide dressing.

 

Oh à propos, je t’en donne l’adresse au cas où, si tu pouvais la diffuser sur ton blog, ça me ferait ultra plaisir parce que là, je comprends pas, j’ai mis en vente tous mes jeans Miss Sixty d’il y a 10 ans et ils partent pas… Les gens, parfois, aucun goût je t’assure !

 

Mille merci pour le tee shirt avec ta photo agrafée dessus, j’avais loupé ceux avec Betty et Pandora chez Zara, mais là, grâce à toi je rattrape tout ; tiens d’ailleurs c’est du DIY le tien ou bien ?

 

Voilà, alors par contre je t’avoue que j’ai pas bien saisi le rapport de m’avoir mis un livre dans le colis, parce que bon, je lis assez les blogs toute la journée et le soir j’ai juste envie de me vider le cerveau. Mais merci de cette attention, même si j’aurai préféré une bague Adeline Affre, la même que la tienne, elle est trop belle…

 

Oh dis, désolée je dois te laisser, mon brun m’attend pour une séance photo, ce soir on shoote ma nouvelle robe à mouettes Miu Miu-like au crépuscule de bord de fleuve, tout ça à côté d’une usine désaffectée, rapport aux vieilles crottes de pigeon qui feront raccord avec les mouettes de ma robe.

 

BisouBisou

XoXo comme on dit par chez moi dans l’Upper East Side de la banlieue de Valenciennes,

 

PS : si t’as des idées, moi je dois faire un colis à l’autre avec sa tête de brosse à chiottes, suis pas du tout inspirée car je comprends rien à son style, mais chuuut, hein, ça c’est en off »